fbpx

Sony change de politique d’obtention des Royalties au profit des artistes

Écrit par sur 2021-06-19

Dans une lettre destinée aux artistes, Sony annonçait il y a quelques jours sa nouvelle initiative Artists Forward conçue pour payer les redevances des artistes, même s’ils doivent toujours de l’argent au label.

Permettre au artiste de percevoir de l’argent

Sony Music Entertainment a annoncé qu’il commencerait à verser des redevances aux artistes et producteurs historiques qui ont signé avec la société avant 2000 et qui n’ont pas encore récupéré leurs avances. Cette nouvelle politique, baptisée « Legacy Unrecouped Balance Program », relève d’une nouvelle initiative de Sony appelée « Artists Forward ». Elle vise à améliorer la communication et la transparence avec les créateurs.

“Dans le cadre de notre objectif continu de développement de nouvelles opportunités financières pour les créateurs, nous n’appliquerons plus les soldes existants non récupérés aux revenus des artistes et des participants générés à compter du 1er janvier 2021 pour les artistes et participants éligibles du monde entier qui ont signé avec SME avant l’an 2000 et n’ont pas reçu d’avance à partir de l’an 2000”.

“Grâce à ce programme, nous ne modifions pas les contrats existants, mais choisissons de payer sur les soldes existants non récupérés pour augmenter la capacité de ceux qui se qualifient à recevoir plus d’argent de l’utilisation de leur musique.”

Ces revenus peuvent cependant devenir bien inférieurs aux attentes. En particulier et compte tenu des  conditions restrictives des accords existants qui n’ont jamais été renégociés afin de s’appliquer dans le monde numérique. Cela entraînera sans nul doute une nouvelle vague de critique de la part des artistes contre le streaming connu pour être un mauvais payeur. Cependant la colère de l’artiste visera probablement davantage les services de streaming de Sony.

Le choc Artiste/Label

La relation entre artiste et label s’avère conflictuelle lors des dernières décennies. Toujours le même scénario : l’artiste met tout son cœur et son âme à créer un produit qui pourrait bien se vendre, mais celui-ci finira toujours par devoir de l’argent à la maison de disques une fois que toutes les factures d’enregistrement, de marketing et de tournée auront été totalisées. À ce stade, l’artiste constate qu’il devrait payer pour tant de services que l’on croyait gratuits ou le fardeau du label, une mauvaise surprise bien sûr. A cela s’ajoute de nombreuses plaintes au sujet des maisons de disques. Allant d’un marketing insuffisant à une interférence créative, en passant par des clauses commerciales injustes; mais surtout la rémunération qui demeure sans nul doute le problème majeur qui provoque finalement la dissidence.

Indépendamment de ce résultat, Sony Music a pris une décision stratégique bien pensée avec beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients pour le label et pour ses artistes.

 

 

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


En ce moment

Titre

Artiste