fbpx

Shao le producteur de Beijing chez Tresor nous gratifie d’un nouvel album minimal qui décoiffe

Écrit par sur 2021-05-30

Midnight Mountain: le nom de la nouvelle pépite de Shao est venue gratifier nos oreilles de sa sortie il y a quelques jours. 

Il est le seul artiste chinois à être signé sur le label berlinois Tresor, revendique fièrement le Records. Mais cette fois-ci, Shao déroge à son habitude et à décidé de se produire sous un label chinois: Modern Sky. L’univers de l’artiste reste pourtant le même et nous offre un album conceptuel: 11 tracks comprises entre 1 et 8 minutes qui nous emmènent dans l’espace. Une exploration entre expérimentations sonores qu’on pourrait croire toute droit sorties des ondes électromagnétiques que renvoient les planètes du système solaire (la « musiques des planètes »). 

Midnight Mountain 夜宿山 by SHAO

 

 

L’album démarre par Valley, 2min 44 de progression mystique accompagnée d’une ligne de guitare et d’une respiration machinale en fond. Une bonne introduction dans l’univers étrange qui compose cet album. Mais on peut aussi entendre, comme dans Blurry House ou Spiral Laser, des sonorités  plus techno dark, comme on peut en entendre dans les clubs vers 4/5h du matin peu avant que la soirée ne tire sa révérence.

Shao est un producteur mais aussi explorateur sonore qui officie dans le milieu de l’électro depuis 2002. Se revendiquant de la veine minimaliste, ses productions sont des explorations ambiant à écouter dans le noir avec une lumière trippante bleu ou multicolore et un casque sur les oreilles. C’est donc un vrai voyage spatial par les oreilles que propose Shao avec son nouvel album.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


En ce moment

Titre

Artiste