News : L’avenir des festivals en péril, le point sur la situation.

Écrit par sur 2020-04-13

La crise sanitaire laisse peu de place à l’optimisme concernant les festivals de cet été. L’interdiction de rassemblements est d’ailleurs maintenue jusqu’au 15 mai sans prendre en compte la période de déconfinement qui se fera de manière progressive, dans plusieurs semaines. Les grands rassemblements de mai sont donc suspendus et les équipes se retrouvent donc dans le brouillard pour la suite. 

Annulation ou report, l’heure est désormais au doute.

Certains sont toujours d’actualités comme Les Eurockéennes. Les organisateurs attendent patiemment l’allocution présidentielle de ce soir pour s’exprimer. Le Festival d’Avignon est aussi maintenu en juillet pour sa 74e édition, les équipes comptant sur un déconfinement rapide (mi mai) pour ne pas avoir à annuler. Les Francofolies et le festival Interceltique sont eux-aussi programmés. Les deux festivals partent du principe que si « le gouvernement ne se prononce pas, le festival sera maintenu ».

D’autres, dont : Le Printemps de la Grange, Le Printemps des Comédiens, Le Printemps de Bourges ou encore le Hellfest ont d’ores et déjà annulé ou reporté leurs événements respectifs. Une décision difficile mais logique au vu de la situation exceptionnelle. Le plus important pour les organisateurs reste la sécurité de ses festivaliers, le risque de contagion à l’intérieur d’un tel rassemblement risquant de toujours être élevé cet été. 

Le spectacle vivant est un secteur secoué, nous ne pouvons pas savoir pour l’instant quand ni comment il repartira.

Une première pétition a vue le jour avec Prodiss, le principal syndicat du spectacle musical privé. Celui-ci demande le report de l’intégralité des festivals de l’été 2020 pour l’année d’après. Un syndicat qui compte à son bord les plus grands organisateurs français : Live Nation (Lollapalooza Paris – Marsatac), les Eurockéennes…Pour le syndicat Prodiss une annulation de dernière minute pourrait avoir un effet « double peine » concernant les frais déjà engagés. Repousser tous les événements estivaux en 2021 permettrait de faire survivre ce secteur vacillant en cette période trouble.

Une deuxième pétition vient s’ajouter, pour dénoncer la première. L’association Technopol de défense de la musique électronique, ainsi que d’autres festivals s’opposent à cette démarche. Ils proposent un maintien des événements, si la situation sanitaire le permet. La pétition met en lumière les petites et moyennes structures du spectacle : faibles revenus financiers, faibles couvertures d’assurances annulations. Certains organisateurs ne pourront pas survivre à une édition déficitaire. Pour beaucoup de signataires, le report des évènements à 2021 de l’ensemble des festivals prévus cet été est un énorme risque. 

Une clarification devra donc être faite dans les plus brefs délais pour faire la lumière sur cette période estivale et pour le reste de l’année. 

MAJ post-allocution : tout festival sera interdit jusqu’à mi-juillet et ce jusqu’à nouvel ordre.


En ce moment

Titre

Artiste