News : Carl Craig a pété les plombs pendant sa boiler room

Written by on 2020-01-23

Carl Craig ? Boiler room ? Pétage de plombs ?

Le 29 Novembre 2019 il s’est passé un évènement qui a dérouté le monde de la Techno. Lors d’un DJ set au festival Polaris en Suisse, Carl Craig a offert à son public une prestation qu’il n’oubliera pas de sitôt. Un peu trop inoubliable même au goût de la chaîne anglaise qui s’est empressée de supprimer des réseaux puis d’interdire d’internet la captation du live pour des histoires de copyright.

Eh oui… Malheureusement vous n’aurez sûrement pas le loisir d’observer cette merveille, la vidéo n’étant plus disponible sur aucune plateforme. Il faudra donc me croire sur parole quand je vous dis que la performance n’était pas des plus classiques. 

Mais tout d’abord, pour ceux qui ne le connaissent pas, qui est Carl Craig ? Ou Paperclip People ou encore 69, si vous préférez ses pseudonymes. C’est tout simplement un grand nom du monde de la musique éléctronique, un musicien américain, un DJ qui a mêlé dans sa (longue) carrière musique électro et jazz. Un génie tout droit venu de Detroit qui a fait les grands jours de la Techno internationale lors de sets enflammés. Si l’on sait que Carl Craig aime bidouiller et expérimenter tant sur platines que sur machines analogiques et même modulaires, il y a des fois où il faut quand même pas pousser.

Le festival Polaris et son panorama délirant avait mis les petits plats dans les grands.

Alors en quoi cette Boiler Room a-t-elle détonnée ?

Des “musiciennes” qui semblent faire du air-piano à l’arrière, des cris, des râles en guise de paroles, une frénésie des fans totalement absente au profit d’un scepticisme croissant et tout ça en 30 minutes chrono. Un peu étrange, mais surtout vraiment différent des anciens sets diffusés par la chaîne. Tout en sachant que la prestation était très attendue lors de ce festival hors du commun en intérieur, entouré par la neige. Mais ça ne s’arrête pas là, la caméra du live tombe, des scènes toutes plus abracadabrantes les unes que les autres se produisent pour finir sur un “drop the mic” devant un public médusé.

Un mauvais moment, un passage à vide ou tout simplement un joli coup marketing pour Carl Craig ? Il nous avait pourtant habitué à bien mieux lors de Boiler Rooms précédentes telles que celle-ci à Hambourg en 2015 :

Nous nous quitterons donc sur ce set, bien plus représentatif du monument que représente Carl Craig pour la musique électronique et la Techno en particulier.


Current track

Title

Artist