fbpx

Musiques

LE CONFINEMENT A EXPLOSÉ LE GENRE BARDCORE !

today2020-08-17

Arrière-plan
share close

Aujourd’hui, le Protocole Radio se penche sur un style de core bien particulier : le Bardcore, un genre consistant à faire des remakes médiévalisés de chansons pop à succès. Ainsi, le bardcore renvoie à cette tendance de reprendre des tubes planétaires pour les remixer à la sauce moyenâgeuse, avec des instruments de l’époque. Certaines adaptations médiévales individuelles de musique populaire avaient attiré l’attention sur Youtube en 2017 avec la version d’Algal the Bard de Toxicity, un titre de System of a Down mais ce phénomène a pris de l’ampleur pendant le confinement au cours du mois d’avril, on vous explique pourquoi…

Le Bardcore, le nouveau genre médiéval qui fait marrer les internautes !

Bien que ce phénomène de remixage existe depuis plusieurs années, ce dernier a pris de l’ampleur pendant le confinement en avril 2020. Ainsi, des chaînes YouTube sont nées, comme celle d’Algal the Bard, d’Hildegard von Blingin’ et celles-ci comptent déjà plus de 152 000 abonnés pour le premier et 620 000 pour le second. On peut y voir et écouter des reprises de “Nothing Else Matters” de Metallica,  “Toxicity” de System of a Down façon médiévale,. Concernant la composition, la plupart des artistes jouent en version instrumentale avec des instruments venus des quatre coins du globe pour reproduire des sonorités proches de celles du Moyen Âge. C’est ce qui fait le charme du genre badcore. Voilà un style qui n’a pas de limite et qui s’adapte à tous les genres musicaux ! 

Quelques remixs façon badcore

Somebody to Love (Queen) Folk / Medieval style (Bardcore)
Nirvana — Smells Like Teen Spirit (par The Miracle Aligner)
Michael Jackson — Thriller (par Graywyck)
Metallica — One (par Stary Olsa)

Écrit par: Manon Vincent

Rate it

Article précédent

Portraits

Marsch, figure féminine de la techno de Berlin

Adèle est une femme originaire de Brest qui a toujours été bercée dans la musique dès son plus jeune âge. A l’âge de 18 ans en 2011, elle a quitté la France pour l’Angleterre et a très rapidement voulu commencer à mixer. Trois ans plus tard, elle découvre Berlin et décide de s’y installer pour “l’ouverture d’esprit qui y règne, ainsi que sa scène culturelle” nous a t-elle confié. Adèle […]

today2020-08-17

0%