fbpx

Musiques

Dans les bacs : Wono – Koichi Sakai & Afla Sackey

today2020-04-18

Arrière-plan
share close

Cette semaine à l’honneur dans les bacs, une pépite venue tout droit d’Angleterre. Le résultat d’une rencontre entre deux cultures : celle de Koichi Sakai, DJ d’origine japonaise, et celle d’Afla Sackey, un maître percussionniste Ghanéen. Un EP aux allures d’album avec ses 7 titres et ses 31 minutes de lecture.

La première track lancée, nous voilà déjà aspirés par un rythme endiablé de percussions et de mbira (une sorte de piano à pouce ressemblant au kalimba connu aujourd’hui en Europe). Rapidement l’ajout d’une flûte nous conforte dans le côté « traditionnel » de ce morceau. On pourrait presque y voir une présentation d’Afla Sackey, artiste Ghanéen reconnu, qui sera rejoint au bout d’une minute par les premiers kicks timides de Koichi Sakai.

S’en suit un mélange fort agréable qui perdurera tout le long de l’EP. Au détour d’une magnifique performance au djembé vient alors s’ajouter des hits-hats, des snares, et surtout une basse de synthé qui marquera le parfait mélange entre musique électronique et musique traditionnelle. Pour apporter du liant, une nappe légère est également utilisée, créant une harmonie totale entre tous les instruments.

Une sorte de meltingpot que l’on retrouve donc dans chaque morceau de cet EP. Il est également important de relever que les deux styles sont en parfaite osmose, il est rare que l’un prenne le dessus sur l’autre, et quand bien même c’est le cas, on ressent instantanément que rien n’est laissé au hasard. Le plus étonnant à mon goût reste le nombre de percussions présentes lors de chaque morceau (hormis le morceau Rebirth qui n’en contient d’ailleurs aucune et qui fait office de break dans l’EP). Les boucles plutôt Techno de drum machine du Japonais viennent parfaitement s’entremêler avec les parties de djembé du Ghanéen et donnent un rythme vraiment particulier à chaque titre.

La basse dont nous parlions dans le morceau Atenteben Blues se retrouve elle aussi dans chaque partie de l’œuvre. À la fois cassante et mélodique, elle joue un grand rôle dans l’EP en venant déclencher des sortes de drops finement amenés. Les pads et la finesse avec laquelle ils sont utilisés contribuent à donner une ambiance un peu « mystique » à chaque son, ce qui colle parfaitement avec le côté un peu tribal qui ressort de l’ensemble des titres.

Un petit bijou, fruit d’une rencontre entre deux hommes d’exception, qui ravira tous les DJs amateurs de worldwide music. Wono est donc disponible sur toutes les plateformes de musique streaming ainsi que sur Youtube.

Écrit par: Thomas Sébi

Rate it

Article précédent

Actualités

Mezerg, quand l’excentricité se met au service de la création musicale

Mezerg, aka Marc Mezergue, est un artiste... atypique, c'est le cas de le dire ! Pianiste de génie à la formation jazz et inventeur à ses heures perdues, il révolutionne le monde musical en apportant l'électro à l'acoustique, et non l'inverse. Il est le créateur du "PianoBoomBoom", un piano modifé par ses soins. Parfois sous la forme d'un ensemble de 3 pianos, acoustiques et électroniques, auxquels s'ajoutent des percussions, parfois […]

today2020-04-17

0%