Le Portrait : Vitalic

Written by on 2020-02-27

Tout commence au début des années 90. Les Daft Punk jouent au club l’Anfer à Dijon. Parmi les personnes présentes, il y a un jeune homme pour qui ce concert est une épiphanie. Sous différents pseudos, celui qui deviendra Vitalic commence à enchainer les EP pour un public de niche. 

Après avoir signé chez un label, son premier EP Poney sort en 2001 sous le pseudonyme Vitalic, où il voudra sensibiliser à la cause animale, et plus particulièrement à la maltraitante des poneys dans les fêtes foraines. La même année, il lancera son propre label de musique électronique Citizen Records. 

Très vite, le public en redemande. Il enchaine alors les concerts, d’abord aux cotés de The Hacker, puis seul. Ce n’est qu’en 2005 que sortira son premier album OK Cowboy uniquement composé à l’aide de synthétiseurs. S’en suit une tournée aux Etats-Unis et quelques collaborations, parfois sous pseudonyme. 

Depuis, Vitalic aura sorti 4 nouveaux albums, une captation, 5 EP et beaucoup de remix. Inconsciemment, Vitalic est un artiste qui aura marqué son époque, ses musiques se retrouvant dans des films, séries ou jeux vidéos. Mais pas que. 

Vitalic est surtout un artiste en constante évolution, passant d’influences techno mélancolique à New Wave, toujours en gardant ce style qui est le sien. Écouter Vitalic, c’est un peu comme fermer les yeux et retourner en adolescence : c’est sans complexes, riche comme un yaourt avec des gros morceaux dedans et entrainant comme un crush après 2 heures du matin. 

La recette parfaite pour une soirée équilibrée et copieuse. À consommer sans modération. 


Current track

Title

Artist