Du concret pour s’ouvrir à la modernité : la Musique Concrète.

Written by on 2020-05-07

Aujourd’hui, le Protocole Radio vous propose de remonter le temps et de découvrir les origines de la musique électronique : la Musique Concrète. Elle marque le début d’une nouvelle ère musicale pour la culture occidentale qui changera l’art de la composition à jamais !

L’empirique au service de la musique

En tant qu’art qui se respecte, la musique est un véritable terrain d’expériences en tous genres et pour ce qui est de la Musique Concrète, c’est à l’ingénieur du son français, Pierre Schaeffer, que l’on doit cette découverte en 1948. Tout commence à partir de l’incident technique d’un disque où un son se reproduit en boucle par erreur. Le génie de Schaeffer réside dans le fait qu’il considère ce son répété comme un objet sonore à part entière et non plus comme un simple bug électrique ou une imperfection regrettable. La Musique Concrète est née.

Découvrez l’un des premiers mixages au monde : « Apostrophe » de P. Schaeffer

Quand le bruit devient matière sonore

Aussi surprenant qu’il puisse paraître comme qualificatif, le mot « concrète » prend tout son sens quand on sait qu’il marque en réalité une rupture avec l’ancien monde de la composition. Il s’inscrit en opposition à la musique dite abstraite qui se faisait l’apanage des compositeurs de musique instrumentale depuis déjà des siècles. Le « bruit » prend alors toute sa place au sein des matériaux musicaux, qu’il soit transformé ou non, et apporte un vent de modernité au sein de l’univers musical.

L’art du collage donne naissance à celui du mixage

Une fois le bruit intégré à la banque sonore des musiciens avant-gardistes, il s’est vu intégré aux autres sonorités plus classiques et plus naturelles telles que les voix, les sons issus des instruments, etc. Cette association novatrice a été réalisée par collage en combinant et en séquençant les différentes sonorités pour un rendu plus ou moins harmonieux comme l’ont fait les pionniers français, Pierre Schaeffer et Pierre Henry, en 1953 avec la composition d’Orphée 53 mêlant voix d’opéra et sons artificiels. C’est ainsi qu’ils ont créé l’art du mixage en élargissant le champ des possibles pour tous les créatifs passionnés de musique électronique.

Les premiers pas de la musique électronique avec P. Schaeffer & P. Henry

Dans cette même verve, on retrouvera plus tard des artistes comme Jean-Michel Jarre en France, The Belleville Three à Detroit (US) ou encore Kraftwerk en Allemange avec des compositions plus abouties, dégageant des atmosphères particulières, qu’elles soient mélancoliques, transcendantales ou plus industrielles ; elles cristallisent d’ailleurs parfois l’atmosphère d’une époque entière (cf. Radioactivity de Kraftwerk en 1975).

Composition du groupe allemand Kraftwerk qui utilise des sons propres aux appareils radioactifs.

La Musique Concrète tire donc toute son importance du fait qu’elle nous a permis d’établir un pont de manière surprenante entre deux époques : celle de la musique instrumentale et celle la musique électronique, style omniprésent à l’heure actuelle.


Current track

Title

Artist