Dans les bacs : Shelter – Møme

Écrit par sur 2020-01-04

Fini la saison de la surconsommation, on entre dans les bonnes résolutions. Si vous aviez décidé de faire du sport, vous rapprochez de la nature ou baisser votre empreinte CO2 mais que vous préférez mater une petite vidéo sur youtube avant, sachez que ces résolutions sont cochées par Léo, Thomas, Mat, Levi et Jérémy. Leur projet est de découvrir et rider les Alpes de manière eco-friendly, sans avions ni voitures. Entre le sport extrême, la sensibilisation écologique et le récit d’aventure, le dernier film de Pictures Organic Clothing et Almo Film se devait d’avoir une bande-son originale cuisinée aux petits oignons (et au reblochon). C’est chose faîte avec la participation de notre Møme national qui a (spoiler alert) relevé le défi avec brio.

S’il a gardé sa patte “Chill” sur une bonne partie de l’album, Møme nous gratifie d’une première track qui donne le ton. Du piano, des cordes, un subtil jeu de silence relevé par une discrète chaleur lo-fi, suivi d’un crescendo orchestral ; le musicien se réapproprie les codes de la musique de film comme pour nous assurer qu’il est à la hauteur du challenge, qu’il saura choisir les ambiances à sublimer et les moments où s’effacer. Ce qu’il confirme dès le morceau suivant, une courte parenthèse de guitare acoustique se mariant parfaitement avec la voix du narrateur dans le film, pour une ambiance intimiste cabane-en-bois-au-coin-du-feu.

Mais c’est bien dans les étendues enneigées que le style de Møme se retrouve le plus. Dès la première descente des sportifs dans la poudreuse nous sommes musicalement accueillis par un drop des plus Mømesque, pour un envol en toute légèreté. Son côté aérien s’allie complètement avec les images, et surtout avec la sensation de liberté que doivent ressentir les protagonistes du film.

Il ne faut pas oublier qu’on n’est pas là que pour s’amuser, et une utilisation habile des tons mineurs sur la fin de l’album (à partir du single Glide) aide à faire passer le message de l’urgence climatique. Le spectateur est toujours ébahi devant la beauté des paysages, mais se rend compte désormais de leur caractère éphémère et fragile.

“Ici il faut se demander ce qu’il y a derrière la prise électrique, l’eau elle arrive d’où, elle repart où, comment et dans quel état ;  tout ce que tu montes, comment tu vas le redescendre… Faut se poser les questions de base, qu’on a oublié en bas.” -Gardien du refuge du Ruitor

Au delà de la simple vidéo de freeride, Shelter offre des solutions alternatives dans le domaine de la glisse d’hiver, mais surtout une sensibilisation à un problème majeur par la raison et la beauté plutôt que par la culpabilisation. On pourrait se dire que ce n’est pas grand chose, un flocon dans la tempête, mais il faut bien que la sensibilisation commence quelque part. Et si ce “quelque part” c’est des gens vautrés sur le canapé avec de la bouffe Uber ou des critiques de ciné sous café Starbucks, ainsi soit-il.

Shelter est disponible en entier sur Youtube. Vous pouvez aussi retrouver la soundtrack éponyme de Møme sur toutes les plateformes de streaming si vous voulez faire tourner les serveurs et faire fondre votre quota de neige au Pôle Nord.


Continuer la lecture

En ce moment

Titre

Artiste