“La nuit venue, on y verra plus clair” : sortie du trailer de la web-série produit par le Bruit de fond et PWFM

Écrit par sur 2020-10-24

A l’instar des mouvements crées dans le milieu artistique, mais pas que, pour exemples, #MeToo, Balance ton porc ou bien plus récemment #MusicToo, ces deux communautés se sont réunies pour créer une web série qui sortira à l’orée de 2021. Elle réunira des actrices ou acteurs travaillant ou tournant dans le monde de la musique électronique en collectant leurs témoignages, l’objectif étant de répondre à une problématique simple : la place des femmes dans les musiques électroniques.

Le temps est venu de mouvoir fondamentalement les modes de pensées

Ce qu’il faut brièvement comprendre derrière cette oxymore doucement poétique de Roland TOPOR, c’est que le monde de la musique électronique a lui aussi décidé d’effectuer sa propre catharsis, inondé qu’il est encore par les inégalités de tous types : sexuelles, raciales, etc. La deuxième chose qu’il faut comprendre, c’est qu’à chaque naissance d’une culture musicale au succès universel (on pense à l’avènement du rock ou du disco) s’en sont suivis de véritables révolutions ou évolutions sociétales et sociales. Ce que nous disent les acteurs.trices du trailer, c’est que les choses ont certes avancé mais de manière encore insuffisante. Les femmes ont amélioré leur statuts mais la parité n’est pas encore de mise… Ce sont pour ces raisons, entre autres, que cette web-série documentaire sortira en 2021 avec des témoignages de toutes les couches, les métiers divers et variés qui englobent cette musique, cette industrie où les excès en tous genres sont devenus légion.

Selon un témoignage des Inrocks, “Certain·e·s d’entre nous ont quitté la filière il y a plusieurs mois ou années, certain·e·s y évoluent encore aujourd’hui. Une filière professionnelle parfois dangereuse, souvent toxique pour les femmes, pour la communauté LGBTQIA + et les personnes racisées sous représentées. Depuis plus d’un an, nous repensons aux témoignages de nos ami·e·s, aux histoires d’agressions sexuelles que tout le monde connaît dans le milieu mais dont personne ne parle. Et nous constatons l’impunité des agresseurs (professionnels à des postes clés, artistes omniprésents dans les médias) qui n’ont aucune raison d’arrêter leurs agissements si personne ne parle. Il est temps que la peur change de camp. 

“Les Inrocks” 28/09/2020

Pour PWFM (Power wave[women] for Music) et LBDF ( le bruit de fond) la suite des évènements se situera début 2021, Protocole sera très attentif à cette sortie, en attendant il reste le teaser que vous pouvez visionner avant la suite de témoignages assez chocs.

“La nuit on y verra plus clair”
Le bruit de fond collab with PWFM

En ce moment

Titre

Artiste