Besançon Rooftop Festival en drone !

Written by on 2020-09-07

Samedi 29 août a eut lieu un festival mettant en avant la ville à Besançon et divers artistes du monde électronique. Au programme, six scènes et deux drones. Pour cette édition Le Protocole vous fait un bref résumé de ce qui s’est passé pendant cinq heures à Besançon. C’est parti !

Besançon Rooftop Festival créé par l’association Boom Tchak Tour

Boom Tchak Tour est une association mettant en avant des DJ’s avec de la Techno ou encore de la House mais aussi d’autres styles tels que le Disco, la Dance, le Rock et le Hip Hop des années 80-90. Boom Tchak Tour c’est également une caravane qui se déplace aux festivals et aux fêtes musicales. Une ambiance Kitch’n Guinguette nous est offert ainsi qu’une piste de danse et une aire de jeux confinée à l’abri de beaux vieux camping-car ! Après une première édition pleine de succès, l’association met la barre encore plus haut avec ce second opus. Au programme, un live de cinq heures avec six artistes : Arnaud Rebotini, Mula, Tetra Hydro K, Sorg & Napoleon Maddox, Gettho 25 et Gre. Ensemble ils ont partagé une scène et investi dans le patrimoine local.

Deux drones mettant en avant le patrimoine bisontin

Alors que la plupart des événements culturels sont suspendus à cause de la crise sanitaire que subit le monde, l’association Boom Tchak Tour et ses membres organise un deuxième opus afin de continuer à stimuler la créativité des artistes. Toute l’originalité et l’ingéniosité de cet événement sans public est qu’il est filmé par des drones uniquement. Pendant ce live, on peut apercevoir des architectures interdites au public mais aussi des lieux oubliés de la ville. Ce festival aura permis d’accentuer la mise en valeur du patrimoine architectural et historique grâce aux prises de vues inédites des drones. C’est également une façon de faire vivre la musique et les métiers qui gravitent autour dans le respect des règles.

On peut remercier les partenaires La Rodia, Sylvain Roy – Graphiste & Webdesigner, Apollo77, RB Reflex, Visual Break, Rémi Richard et la ville de Besançon sans qui tout ça n’aurait pas eu lieu. 


Current track

Title

Artist