Avec Cabaret Voltaire, retour sur les traces de la Cold Wave

Écrit par sur 2020-09-07

Cabaret Voltaire, originaire d’Angleterre, actif depuis les années 80, nous propose son tout nouvel album « Shadow of fear ». Une invitation informelle a pénétrer dans son univers électro-industriel ! Depuis le 19 août dernier, son titre « Vasto » nous dévoile une palette de sonorités, issue de la Cold Wave de l’Allemagne seventies.  

Un lieu, un mouvement, une histoire

Son nouvel album, nous plonge dans l’ère de la Guerre Froide avec des références de conventions idéologiques, esthétiques et politiques de l’époque. C’est cette même période, qui a inspiré le nom « Café voltaire », lieu où se retrouvaient artistes et intellectuels pour débattre sur le milieu artistique. On retrouve une musique porteuse de messages forts, à l’instar du mouvement « Dada ».

Un projet aux différents accents musicaux

La pochette de l’album qui nous présente 8 tracks, est digne d’une des œuvres abstraites de Marcello Lo Giudice. Les tons froids et la mise en scène du mot « Shadow of fear » de traduction, l’ombre de la peur, se veulent des piqûres de rappel de l’aspect angoissant de la Guerre froide. Nous retrouvons au coeur de l’album, un cocktail explosif entre de la techno, la house et l’éléctro-industriel, une exploration ésotérique sur un rythme agressif, composés de sons synthétiques et de vois fantomatiques. 

La Cold Wave est une expérimentation électronique et froide de la culture musicale. Cabaret voltaire détrompera cette période charnière de l’humanité, en métaphore musicale.


En ce moment

Titre

Artiste