fbpx

Actualités

Coronavirus et festivals : le bilan.

today2020-05-22

Arrière-plan
share close

Rock en Seine vient d’annoncer le report de son festival en 2021. C’était notre dernier espoir musical pour cette année. Le coronavirus aura donc eu raison des différentes festivités musicales dans notre pays pour 2020.

Environ 6000 festivals ont lieu en France chaque année. Parmi les annulations nous pouvons retrouver les Francofolies, les Eurockéennes, Garorock ou encore le Hellfest. Quelques-uns sont pour le moment uniquement reportés mais sans grande certitude de voir réellement le jour en 2020. L’épidémie que nous connaissons aura réellement touché tous les domaines. 

Les festivals font vivre de grands moments aux spectateurs mais font surtout vivre de manière concrète les intermittents du spectacle. Au nombre de 1,3 millions, ces représentants du secteur culturel font parfois -souvent- partis des oubliés. 

Selon les premières annonces du chef de l’Etat, les droits des intermittents du spectacle à l’assurance-chômage seront prolongés jusqu’au mois d’août 2021.

Pour vous donner une idée, la Bretagne, plus grand département festivalier de France, a réalisé en 2015 6,3 millions d’euros de droits.

En dehors du personnel et des prestataires directs de la musique ou des événements liés aux festivals, on peut aussi compter les victimes collatérales : les hôteliers, les restaurateurs qui espéraient servir dès leur réouverture les festivaliers, les commerces qui devaient bénéficier de nouvelles rentrées d’argent avec… 

Un chiffre sera marquant pour les esprits : 2,3 milliards d’euros. Ce serait le manque à gagner correspondant à l’annulation des festivals prévus cet été. 

On espère évidemment pouvoir vous reparler vite de ces évènements sous un aspect plus positif ! En attendant, pourquoi ne pas profiter des différents lives des artistes ou concerts rediffusés via youtube, ou tout simplement écouter nos playlists directement sur notre site ?

Écrit par: Thomas Sébi

Rate it

Article précédent

Actualités

Plus de dix millions de litres de bière détruits à cause de la pandémie

En cette période inédite de pandémie, c'est environ 25 % des brasseries françaises qui sont à l’arrêt. Même avec les prêts de l’état, beaucoup de brasseurs subissent des pertes colossales, pouvant aller jusqu’à 50% de leur chiffre d’affaires. Le syndicat Brasseurs de France souhaite donc une exonération de toutes les charges patronales et de production sur l’année 2020. Si les calculs sont bons, on estime que cela entraînera la destruction de […]

today2020-05-21

0%