Mezerg, quand l’excentricité se met au service de la création musicale

Écrit par sur 2020-04-17

Mezerg, aka Marc Mezergue, est un artiste… atypique, c’est le cas de le dire ! Pianiste de génie à la formation jazz et inventeur à ses heures perdues, il révolutionne le monde musical en apportant l’électro à l’acoustique, et non l’inverse. Il est le créateur du “PianoBoomBoom”, un piano modifé par ses soins. Parfois sous la forme d’un ensemble de 3 pianos, acoustiques et électroniques, auxquels s’ajoutent des percussions, parfois juste d’un piano droit classique, avec quelques éléments de batterie. Cet instrument unique fruit d’un savant mélange lui permettant d’explorer toute sa créativité.

Mezerg utilise aussi parfois un thérémine (theremin in english), instrument précurseur de la musique électronique, inventé en 1920 par le Russe Léon Theremin, de son surnom. Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, cet instrument a la particularité de produire de la musique sans être touché. Ainsi, on peut voir Mezerg la main droite tendue pour commander la hauteur de la note, en faisant varier sa distance à l’antenne verticale tandis que la gauche fait varier le volume selon sa distance de l’antenne horizontale, en forme de boucle. Le résultat est impressionnant, presque extraterrestre. Je vous laisse en juger tout de suite :

Mezerg est à l’origine de projets à son image, un peu fous, un peu bordéliques mais surtout humains et inventifs.

Il a initié le festival “Sur les rails” en organisant un concert clandestin dans une rame de tramway à Bordeaux, sa ville natale. L’expérience, qui aurait pu provoquer une réaction répressive de la part des autorités, a heureusement conquis les cœurs. La ville a donc créé ce festival afin d’influer une vague de spontanéité et de fraicheur dans une routine un peu trop bien administrée et tranquille. “Sur les rails” a ensuite connu une édition spéciale : “Sur la flotte”, où Mezerg embarque son piano modifié à bord d’un bateau pour un concert live sur la Garonne. Lors de ce live, il a pour une fois joué en duo avec un saxophoniste. Seul ou accompagné, il s’agit avant tout de s’amuser. Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? L’idée s’est même propagée jusque dans les bus et les TGV. Malheureusement pour les bordelais, c’est à Paris que Marc vit désormais et qu’il régale quand il le souhaite ses voisins avec son merveilleux Piano boomboomisé.

Derrière tout ça, une envie : celle de jouer du piano dans des endroits qui ne sont pas conçus pour. Réinventer la place de la musique quoi. Quel exploit!…

On peut également parler du “Piano Stop” : un trip incroyable. Le transport d’un piano et de son musicien en stop, à travers toute la France et jusqu’à Budapest, pour le Sziget Festival. Mezerg n’est pas le genre de personne à qui on dit que c’est impossible : il s’efforcera vite de nous prouver qu’à force de persévérence, tout peut arriver. Et cela, même s’il doit pousser son engin de 500 kg le long d’une route nationale sur 15km. Il s’était donné 3 semaines pour atteindre son objectif et y ait parvenu. Alors oui, ce n’est peut-être pas le plus rapide, ni le plus simple, mais c’est certainement une aventure inoubliable à laquelle se sont ajoutées des rencontres variées et des anecdotes à n’en plus finir ! La vie est trop courte pour avoir envie d’être prévisible, n’est-ce pas ?

Voici donc Marc Mezergue, aka Mezerg. Un génie, un excentrique, un pianiste, curieux et heureux de faire partager sa passion. Quand on le regarde en train de jouer, on ne peut s’empêcher d’être éblouis par son énergie. C’est un corps enchanteur, possédé, qui transforme la musique. Ses doigts frappent les touches à une telle vitesse que la tête fini par nous tourner. C’est différent, et c’est parfait.

Et pour finir, une preuve que l’ingéniosité n’a pas de limites (et heureusement pour nous).

En bonus, ma vidéo préférée (c’est cadeau). Enjoy.


En ce moment

Titre

Artiste