Le tragique décès de F. Schneider, pionnier du genre électro et membre de Kraftwerk

Written by on 2020-06-01


Florian Scheinder fait partie de ces gens dont la musique se souviendra longtemps. L’un des pionniers de la musique électro allemande nous a quitté en avril dernier, son décès a été annoncé le 6 mai par sa famille.

Un artiste novateur

Cofondateur du groupe électro « Kraftwerk » aux côtés de Ralf Hütterné, il est né à Düsseldorf, dans l’ouest de l’Allemagne. Son génie repose sur des compositions uniques grâce notamment, au croisement entre sa langue maternelle, l’allemand, des sons dits « robotiques » et des sons urbains propres aux grandes villes.

En France, il aura fallu attendre 1974 pour que son album Autobhan (autoroute en allemand) devienne un succès. F. Schneider est à la base un véritable virtuose et multi-instrumentiste (flûte, clavier et vocodeur). EN véritable travailleur acharné et passionné, il aura sorti 12 albums en l’espace de 35 ans seulement. 

Florian Schneider & Kraftwerk

Le groupe Kraftwerk détonnait par ses obsessions parolières. Ils parlaient en effet de manière récurrente et quelque soit la langue utilisée, de l’omniprésence des machines dans notre vie quotidienne. De véritables précurseurs engagés quand on connait l’utilisation à grande échelle et le développement fulgurant des technologies de leurs débuts à nos jours. 

Leur succès n’a toutefois connu son apogée que récemment, en 2014 avec la réception d’un Grammy pour l’ensemble de leur œuvre. En 1977, un autre grand nom de la musique avait rendu un hommage ante-mortem à Florian Schneider… Les connaisseurs savent évidemment de qui il s’agit : David Bowie sur son album Heroes

La mort de ce grand nom de la musique électro a ainsi touché bien du monde. Gageons que les futures générations sauront perpétuer sa musique comme il se doit…


Current track

Title

Artist