Le portrait : Thylacine

Written by on 2019-12-13

Si la musique avait son explorateur attitré ce serait sûrement Thylacine. L’histoire d’un jeune Angevin qui n’avait pas assez d’un simple studio pour exprimer tout son talent et qui crapahute, découvre, et expérimente sans relâche.

Après être passé au Conservatoire de musique classique puis aux Beaux-Arts, William Rezé de son vrai nom se lance dans la musique électronique à partir de l’année 2012. Initialement saxophoniste, il passera par plusieurs groupes avant de commencer sa carrière en solo. Il lui aura fallu 4 EPs avant de sortir son premier album en 2015 nommé “Transsiberian”, qui vient révéler tout son talent au grand public.

Une passion pour les vastes étendues qu’il partage régulièrement sur les réseaux sociaux.

______________________________________________________________________________

Transsiberian, un album sur les rails en Russie.

Car Thylacine n’est pas un artiste comme les autres, il a besoin de voyager, de s’imprégner d’une ambiance avant de la retranscrire avec brio dans ses compositions. Son premier album nous emmène donc dans le Transsibérien, le célèbre train qui traverse la Russie d’Est en Ouest dans lequel il passera 160 heures à composer. Chaque escale donne lieu à des rencontres, des enregistrements de voix, de sons, qui nous donne une réelle impression de le suivre dans son périple long de 9 288 km. Une œuvre déjà exceptionnelle à laquelle viennent se rajouter des clips d’une qualité bouleversante, jugez par vous même.

Thylacine donne vie à tous les sons qu’il désire. Ici, le train donne le tempo durant tout le titre.

______________________________________________________________________________

Une Bande Originale et de nouveaux projets.

Accueillit avec ferveur par la critique, notre globe-trotter musical n’a qu’une envie en rentrant à la maison : recommencer. En attendant de pouvoir s’offrir une nouvelle destination il composera une bande originale pour le film “Gaspard va au mariage” d’Antony Cordier en 2017, qui sera d’ailleurs diffusé lors du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux la même année. Durant l’automne 2018 il repart enfin pour l’Amérique du Sud, en particulier pour le haut de la Cordillère des Andes entre l’Argentine et le Chili. Il en découlera un nouvel album début 2019 qui vient une nouvelle fois épater ses auditeurs.

Ici au FIFIB en 2017, pour la projection du film “Gaspard va au mariage”.

______________________________________________________________________________

ROADS, une aventure sur les routes d’Amérique du Sud.

Nommé “ROADS – Vol.1”, ce nouvel opus contera son aventure, à bord cette fois-ci d’une caravane AirStream aménagée en studio avec laquelle il va parcourir les routes d’Argentine. Confronté à de hautes altitudes il composera notamment à 4 500 m. Une altitude qui donnera son nom à un des titres de cet album d’ailleurs. Toujours attiré par les rencontres, il nouera des liens avec des locaux et utilisera à nouveau des voix, des sons, qu’il enregistre sur place, accompagnés parfois par des instruments typiques de la région.

Un clip à couper le souffle, en accord parfait avec les sonorités utilisées par Thylacine.

Un “Vol.2” en prévision ? Rien n’est moins sûr comme peut nous le montrer dernièrement son titre “Anatolia” composé en Turquie et sorti début Octobre. En attendant un 3ème album tant désiré par ses fans, Thylacine est en tournée dans toute la France et sera notamment de passage au Krakatoa le 8 Février prochain. Un concert à ne pas manquer !


Continue reading

Current track

Title

Artist