Le Portrait : Bon Entendeur

Written by on 2019-12-27

La fin de l’année 2012 n’aura pas été marquée uniquement par le rendez vous raté de l’humanité avec la fin du monde initialement prévue par les mayas. C’eût été dommage que la prophétie se réalise, le paysage musical fusse amputé de ceux qui allaient devenir Bon Entendeur. Tout commence réellement en 2013.

Le trio, formé par Arnaud Bonet, Pierre Della Monica et Nicolas Boisseleau, publie en septembre de la même année leur première mixtape, J’ai manqué mon rendez-vous, dans laquelle on peut entendre des extraits d’interviews de Dominique Strauss-Kahn parlant de l’affaire qui porte désormais son nom ; avec des morceaux alternant entre hip hop et electro. 

Ensuite tout s’accélère. En 2014, on peut les voir pour la première fois à l’évènement Nuit Sauvage au Bataclan ; les faisant passer instantanément du statut d’artistes à public de niche à celui de représentants internationaux de la mixtape à la française. Et c’est précisément leur objectif : faire rayonner la culture française. 

Mais qu’ont ils donc de plus que les autres qui pourrait justifier un tel engouement ? 

Tout d’abord : le choix des morceaux. Toujours parfaits, toujours surprenants, les corpus proposés arrivent toujours à nous transporter d’un simple hochement de tête. On passe du disco à l’électro en faisant un détour par le funk et autre destinations exotiques. 

Ensuite : le choix des interviews. Toujours pertinents, toujours contemporains, les propos choisis trouvent à chaque fois une résonance avec l’actualité, les rendant toujours plus intemporels. 

Et c’est de cette façon d’incorporer les interviews dans les sons que nait tout le charme de Bon Entendeur : là où certains iront simplement faire une playlist avec des morceaux bruts d’interviews, le trio utilise les voix comme un instrument à part entière du remix, jouant des propos en rythme avec des sonorités qui n’ont pourtant rien à voir entre elles. 

Consécration ultime de ce projet : ils peuvent désormais se permettre d’organiser leurs propres interviews, rajoutant désormais l’exclusivité des paroles à leurs mixtapes, qui par là même deviennent bien plus que cela.

Voilà tout ce que l’on peut dire de bon entendeur sans trop spoiler, ce qui serait dommage il faut l’avouer. 

Si vous ne connaissiez pas, foncez. Et si vous connaissez, refoncez dessus quand même.


Current track

Title

Artist