Festival Bordeaux Rock #16

Written by on 2020-01-16


Oyez oyez gentes damoiselles et damoiseaux, il est temps de revêtir vos accoutrements thermiques les plus sombres car l’heure approche du Festival Bordeaux Rock, seizième édition. Du 22 au 25 janvier, venez réveiller les quatre coins de la Belle Endormie en compagnie des représentants actuels de cette grande et hétéroclite famille qu’est le Rock en cette nouvelle décennie. 

Tu peux aussi sortir tes fringues fluos vu le retour aux 80’s promis par la charte graphique et la prog

L’ouverture se fera en douceur pour vos tympans et fera bosser votre culture générale avec la conférence “La génération Post-punk et New Wave” qui va se concentrer sur les années 1975 à 1983, et la projection du documentaire sobrement intitulé “Joy Division”, dont je ne vous ferais pas l’affront de vous décrire le thème.

« Let’s dance to Joy Division! »

Les choses sérieuses débuteront le lendemain avec panache (et de la bière !) pour le fameux Rock En Ville, soirée où vous pourrez retrouver plus de vingt groupes majoritairement locaux mais tous genres et toutes générations mêlés, dans sept lieux à travers la ville.
“Oh mais ça va me ruiner c’t’histoire!”
Eh bien non, cinq petits euros vous donnerons accès à tous ces concerts (budget binouze exclu) mais il va falloir faire des choix sauf si vous avez don d’ubiquité.

Vendredi 24 vous pourrez découvrir gratuitement le projet solo de la chanteuse de “Génial au Japon” qui jouera… dans un Crédit Mu***l. Du Rock dans une banque, bienvenue en 2020.
C’est au Grand Parc et contre un billet que se déroulera la suite des hostilités. On sort les synthés pour un retour à la croisée entre le Rock et l’Electro avec le groupe Nitzer Ebb, fer de lance de l’EBM depuis 82. Vous pourrez également entendre la Synthpunk sexuelle du duo italo-bordelais Succhiamo, le Post-punk de Frustration et la sélection musicale d’Arthur Über Alles.

Ne rangez pas les claviers tout de suite, car ils vont déferler gratuitement samedi après-midi dans une vague sombre portée par Hørd et Volcan. Ce n’est que le début de cette journée finale qui se poursuivra entre timidité et brutalité, encore une fois dans la salles des fêtes du Grand Parc que Ride, Rendez-Vous et Cosmopaark vont faire vont faire résonner à grands coups de Shoegaze/Post-punk. L’ultime clôture se fera à l’iBoat pour un atterrissage en douceur mais en sueur sur le dancefloor après toutes ces envolées saturées, où vous pourrez vous reposer les oreilles sur l’éclectisme à tendance house de Romare, Demuja et Neida.

Retrouvez plus en détail de programme sur le site du festival


Current track

Title

Artist