Entre l’EMB et l’italo, Pablo Bozzi propose un mix trance 90’s élégant

Written by on 2020-07-20

Vous avez une heure de libre en cette période estivale un peu particulière, à laquelle festivals et autres rassemblements musicaux font cruellement défaut ? Foncez écouter l’artiste Pablo Bozzi, membre du groupe Imperial Black Unit. Vous trouverez juste en-dessous le lien vers le mix exclusif qu’il a accordé au début du mois au magazine Trax.

EBM, italo..?

EBM, italo, peut-être ces noms un brin barbares ne vous évoquent-ils rien de précis ? Le Protocole Radio vous propose un petit éclairage. L’EBM, ou electronic body music, fait partie intégrante du mouvement New Wave. Il émerge dans les années 80 et mêle les éléments sonores de la musique post-industrielle au synthpunk (entre rock punk et électro). Rythmes techno énervés, synthés acérés et prestations scéniques impressionnantes, l’EBM ne fait pas dans la dentelle !

L’italo, abrégé de l’italo-disco, se distingue très largement de la musique disco classique. L’italo, plus électronique, est caractérisé par l’utilisation de synthés et de boîtes à rythme. Les mélodies sont accrocheuses et les paroles souvent chantées en anglais. Si l’italo a souvent été qualifié de “commercial” et “ringard”, il a pourtant le mérite d’avoir inspiré, et d’inspirer encore aujourd’hui des artistes électro du monde entier.

Un artiste émergent aux nombreux projets

Le DJ et producteur originaire de Toulouse a également sorti le titre “Reach For The Lasers” sur la compilation Velvet Dream EP du label toulousain Ritmo Fatale sortie récemment.

Et les projets à venir ne manquent pas !

Un EP pour Dischi Autunno, un EP en collaboration avec Arnaud Rebotini, un album de notre projet Infravision avec Kendal, mais aussi pas mal d’autres sorties que je ne peux pas encore dévoiler ! »

Pablo Bozzi, pour Trax


Current track

Title

Artist