Dans les bacs : Gyaotc – Placiid

Written by on 2019-12-21


« Get your ass off the couch », soit « bouges ton boule du canap' ». C’est le nom, réduit à l’acronyme Gyaotc, du nouvel EP du Bordelais Placiid. Le son y est si énergique et dansant que le conseil est presque inutile. Monter le son et muscler sa nuque est un réflexe quand on appuie sur play, ce qui est sans nul doute le but de ce kiné DJ.

L’EP s’ouvre sur la musique éponyme, et dès les première notes la basse nous assaille. Le son est gras, devient métallique sous les effets gérés avec précision, et le secouage de tête est irrésistible lorsque le kick tape. La voix qui nous incite à lever notre cul derrière est si bien mêlée à l’instru qu’on lui obéit même sans chercher à comprendre ce qu’elle dit.
Petit bonus pour les collègues DJ, une version extended (étirée de plus d’une minute et finissant par une ligne de kick, la rendant plus facile à mixer) est inclue dans l’EP.

Placiid ne nous laisse pas de marbre avec sa rythmique épurée mais très efficace et ses basses qui n’ont rien à envier à celles utilisées par Boyz Noise ou les Ed Banger . Les codes de la techno acid (forcément) sont bien exploités avec un côté funky, voir même un esprit rock, qui relèvent l’atmosphère générale. Sauf sur la dernière track Dark Path qui explore la part sombre de cette musique. Eh oui, on ne peut pas être smiley tout le temps, même quand on est acid.

L’emblème de l’acid house est le smiley, pour les deux du fond qui n’ont pas compris

Vous pouvez retrouver cet EP du label Havah REC/LAB sur quasi toutes les plateformes de streaming musicales, ainsi qu’une interview et mixtape de Placiid sur la page Soundcloud du Protocole.

« Tous pour l’acid, acid pour tous! »
-Placiid


Current track

Title

Artist